Saz description . groupement artistique diaspora-arménie
 
accueil
sommaire
 
armenie art
   agenda
   artistes
   chroniques
   instruments
   de musique
   comprendre
 
librairie musicale
   cd musique
   audiovisuel
   ouvrage
   instruments
   listing produits
   commande
 
membre japel
liens
contacts

 

 


<<
accueil  << arménie art  << instrument de musique
 
 

instrument de musique traditionnel arménien
>> instrument à cordes

 


SAZ ()
>> description organologique
C’est un luth à manche long qui existe en plusieurs tailles différentes. Le corps est monoxyle, taillé dans un morceau de bois assez tendre puis gougé pour former une caisse de résonance. Dessus est collée une table de sapin en une seule partie, légèrement bombée et sans orifice. A l’extrémité mince du corps piriforme est fixée le long manche par l’intermédiaire d’une double entaille et à l’autre extrémité, une petite plaque triangulaire en corne sert à recevoir et à fixer les cordes au bas de l’instrument. Sur le manche, sont fixées des frettes mobiles en boyau ou en nylon, permettant d’accorder l’instrument au mode choisi. Les six cordes regroupées en en trois chœurs sont fixées par enroulement autour de chevilles sur la tête de l’instrument.

>>
histoire & jeu
Le saz est un des représentants actuels de la famille des luths à manche long, dont l'origine est très ancienne, ce type d'instruments nous étant connu dès le premier millénaire avant J. C. Son ascendant direct semble être la tanbur du Khorassan, instrument persan dont AI-Farabi se servit au 10e siècle pour régler le système modal musulman, d'après les théories pythagoriciennes et les systèmes persans. Répandu depuis I’Asie Centrale, jusqu’a la Grèce (le bouzouki est un des membres de la famille) il est utilisé en Arménie sous le nom turc de saz. Ce mot est en fait d'utilisation populaire pour désigner l'instrument, saz signifiant littéralement « instrument de musique ». C’est son immense popularité qui a fait prendre ce nom pour cet instrument en particulier.
Il est à noter qu’en Iran, cet instrument ne subsiste que sous la taille la plus petite, et comme instrument par excellence de la musique classique persane, sous le nom de « seh-tar ».
En Arménie, le petit et le moyen saz sont employés pour accompagner les chants des goussans populaires, mais peu utilisés dans les ensembles (joué de manière mélodique, note par note), du fait de leur faible volume sonore. Alors que les ménestrels s’accompagnant jouent plutôt avec une technique de « rasgueado », brossant toutes les cordes avec un souple médiator appelé « mezrab ».


 

 

>>>>>
Pour toutes questions ou remarques :
Contact Japel 
japel - chemin du petit bosc - 76450 ourville en caux, france  /  téléphone : ( 33) 0 235 10 05 42