kanone description . groupement artistique diaspora-arménie
 
accueil
sommaire
 
armenie art
   agenda
   artistes
   chroniques
   instruments
   de musique
   comprendre
 
librairie musicale
   cd musique
   audiovisuel
   ouvrage
   instruments
   listing produits
   commande
 
membre japel
liens
contacts

 

 


<<
accueil  << arménie art  << instrument de musique
 
 

instrument de musique traditionnel arménien
>> instrument à cordes

 

   
Kanone


KANONE (CANNONE, CANON, KANOUN)
>>  description organologique
C'est une cithare sur table de forme trapézoïdale. Les cordes sont tendues parallèlement à la grande base (dimension : près de 95cm) et à la petite base (près de 30cm) de ce trapèze rectangle. La profondeur étant autour de 6cm. La table d'harmonie et le fond sont des planches monoxyles en peuplier, la table est percée de 3 ouïes dans lesquelles sont placées des rosaces ouvragées en bois sombre. Une frise décorative longe les contours. Le cordier en bois massif est percés de trous verticaux destinées à recevoir les chevilles. Le chevalet est fait d'une pièce de bois à quatre socles dont sur la partie supérieur est collé un peigne de bois dur entre les dents duquel viennent se placer les cordes. Les socles reposent sur un rectangle de peau (12x8cm). De petits trous percés depuis l'extrémité de la table permettent de fixer les cordes au moyen d'un nœud. Au nombre de 75, les cordes (anciennement en boyau, le nylon est aujourd'hui systématiquement utilisé) sont groupées par trois, elles sont accordées diatoniquement et pour changer de mode, on a recours à des manettes (pornag / mandal) qui servent, comme sur la harpe occidentale, à raccourcir la corde. Pour jouer, on fixe aux deux index une bague munie d'un plectre (mandnotz) pour pincer les cordes.

>>  histoire & jeu
De récents recherches archéologique ont montré que les kanone existent depuis fort longtemps sur le territoire d'Arménie. Néanmoins le kanone n'est pas spécifiquement arménien. Cet instrument est répandu dans le monde arabe oriental et occidentale, comme en Turquie. Il est important de noter que l'on doit avoir, dans le jeu traditionnel arménien, l'impression de frapper et non de pincer les cordes. Dans un ensemble traditionnel, le kanone est un des instruments mélodiques principaux. Cependant, il est relativement peu puissant et pour produire un volume sonore correctement balancé, plusieurs instrumentistes jouent à l'unisson.

 

>>>>>
Pour toutes questions ou remarques :
Contact Japel 
japel - chemin du petit bosc - 76450 ourville en caux, france  /  téléphone : ( 33) 0 235 10 05 42